Une bibliothèque... sans aucun livres

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Vue d'artiste du projet BiblioTech au Texas
Vue d'artiste du projet BiblioTech au Texas[Bexar County Commissioners Court]

Fini l’odeur du papier, le touché d’une couverture cartonnée, la vue du relief d’une épaisse reliure… Au Texas, une bibliothèque dépourvue de tout rayonnage plein à craquer de livres vient d’être lancé.

Bardée de tablettes, de liseuses électroniques et d’ordinateurs, la BiblioTech basée à San Antonio compte préfigurer ce que seront les médiathèques du futur.

Prévue pour ouvrir en automne prochain, ce site d’un nouveau genre a donné lieu à un reportage de la chaîne américaine ABC News qui explique comment ce projet est né.

Sur près de 5000 m2, le lieu proposera à terme un accès à plus de 10 000 ouvrages... tous virtuels. « Les livres sont importants pour moi, mais le monde change et ce nouveau lieu est le meilleur moyen actuel pour rendre service à nos habitants », estime le juge du Comté de Bexar, Nelson Wolff, à l’origine de ce projet.

L’homme s’est dit inspiré par la biographie de Steve Jobs, défunt fondateur d’Apple, qui faisait l'apologie de la dématérialisation des biens culturels pour les rendre accessibles facilement au plus grand nombre. Nelson Wolff défend désormais le "tout-numérique" auprès de ses concitoyens.

Ainsi, les abonnés de cette bibliothèque pourront se rendre sur place pour «emprunter » des livres qu’ils pourront lire tranquillement chez eux grâce à des liseuses prêtées par la BiblioTech. Et gare aux petits malins qui oublieraient de les restituer. Au bout de quinze jours, le contenu emprunté est programmé pour s’effacer tout seul, rendant l’objet inutilisable. Ces livres virtuels, qui ne poseront aucun problème de stockage, de pertes, ni de dépoussiérage, soulèveront toutefois d'autres problèmes s'ils venaient à être infectés par un quelconque virus informatique ou à être piratés.