Russie : un embouteillage dure depuis plusieurs jours

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Des poids lourds sont bloqués depuis plusieurs jours dans un embouteillage en Russie. [Capture d'écran Rossia 24]

Un important embouteillage paralyse depuis vendredi l’autoroute reliant Moscou à Saint-Pétersbourg, causé par de fortes chutes de neige.

Les images passent en boucle à la télévision russe : des poids-lourds au point mort sur l’autoroute Rossia, longue de 700 kilomètres.

Interrogées par téléphone, les personnes coincées, certaines depuis plusieurs jours, sont excédées. « Nous n’avons fait qu’un kilomètre dans la journée », témoigne Oleg Bachilov, un routier à la chaîne Rossia 24, qui ajoute avoir très froid. En début de soirée dimanche, les températures avoisinaient les -5°C.

Le bouchon pourrait s’étendre sur 200 kilomètres, détaille un autre routier à l'agence russe Ria Novosti. « De nombreuses personnes sont sur la route depuis trois jours. Il n’y a pas de nourriture, le carburant s’épuise. Les gens ne voient pas l’aide qui est soi-disant déployée » ajoute-t-il.

 

Les autorités russes peinent à résorber cet embouteillage.

Un service de distribution de nourriture chaude, un service médical et un point où les gens peuvent se réchauffer, sont mis en place sur la route, selon un communiqué du ministère des Situations d’urgence.

Capture d'écran Rossia 24 

 

Un embouteillage causé par les fortes chutes de neige

Les précipitations neigeuses qui se sont abattues sur la partie européenne de la Russie ont encombré depuis vendredi cette route très empruntées, notamment dans la région de Tver (160km au nord-ouest de Moscou).

Le passage des chasse-neiges ont d’autant plus compliqué la circulation, précise le ministère de l’Intérieur.

« La route est dégagée des deux côtés sur une voie à chaque fois, les voitures roulent normalement, mais les camions vont plus lentement, à une vitesse de 5-10 kilomètres heure », précise le ministère des Transports, qui a évoqué la situation lors d’une réunion de crise avec les autorités de la région de Tver.

« J’espère que la situation sera réglée lundi », a indiqué le vice-Premier ministre Dmitri Rogozine, qui doit rencontrer le chef du gouvernement, Dmitri Medvedev.