L’hôtel le plus sale du monde affiche complet !

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
A gauche : votre visage avant d'aller au Hans Brinker Budget Hostel. A droite : votre tête à la fin de votre séjour.[D.R]

Est-ce une astucieuse opération marketing ou un simple avertissement destiné à ses futurs clients ? Le Hans Brinker Budget Hostel d’Amsterdam a lancé une campagne publicitaire dans laquelle il se targue d’être l’hôtel le plus insalubre du monde. L’établissement afficherait souvent complet.

Avant de réserver une chambre d’hôtel (dont la nuit est comprise entre 22,50 et 53,50 euros) au Hans Brinker Hostel, il est fortement conseillé d’aller jeter un coup d’œil au site internet de l’hôtel pour savoir où vous vous apprêtez à mettre les pieds.

Car sur la page web de cet établissement qui ressemble d’avantage à une auberge de jeunesse à mini prix qu’à un grand palace parisien, on joue la carte de la transparence avec les futurs clients.

"Le Hans Brinker Budget Hotel offre un hébergement pas cher à Amsterdam. Un hébergement pas cher veut dire ici "peu coûteux par rapport à d'autres dans le secteur mais ce n'est pas un "bon" logement, ni un "agréable", ni un "hygiénique". Ceux qui souhaitent y séjourner le font à leurs risques et périls et ne tiendra pas l'hôtel responsable d'une intoxication alimentaire, d'une dépression nerveuse, de maladie mortelle, de la perte d'un membre, de certaines maladies habituelles du 18e siècle comme la peste, etc.", est-il écrit.

Et visiblement le Hans Brinker Hostel est fidèle à l’image qu’il véhicule sur Internet : les salles de bains n’ont pas d’eau chaude et les chambres, rarement nettoyées, sont sales. Après une bonne douche froide, on encourage même les visiteurs à s’essuyer le corps avec… les rideaux des fenêtres, histoire d’économiser les frais de lave-linge ! Le plus, c'est surement la possibilité de réserver un vieux lit rouillé "dans un dortoir de forme bizzaroïde".

Les propriétaires sont tellement fiers de leur petit bijou d’établissement qu’ils ont carrément écrit un livre. Le titre ? « Le pire hôtel du monde ».