Assasinée avec un poulpe : l'enquête rebondit

Par Direct Matin avec AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Yoon est-elle morte en dégustant un petit poulpe vivant ?
Yoon est-elle morte en dégustant un petit poulpe vivant ?[CC / Schmeeve]

Yoon, une jeune femme sud-coréenne était décédée en avril 2010 dans un motel d'Incheon. Son petit ami, Kim, avait déclaré qu'elle s'était asphyxiée en ingérant un petit poulpe vivant.

Une version qui n'a pas convaincu les enquêteurs : jeudi, Kim a été condamné à la prison à vie pour le meurtre de sa compagne qui disposait d'une assurance-vie très bien garnie.

Le scénario imaginé par Kim était pourtant crédible : la dégustation de petits céphalopodes vivants est une pratique répandue en Corée du Sud, bien que ses dangers en soient connus. Il suffit en effet qu'un tentacule de la bête s'introduise dans le pharynx pour  provoquer une asphyxie.

C'est ce qui serait arrivé à Yoon, a affirmé son petit ami qui avait prévenu la réception dès l'apparition des symptômes de l'étouffement. La jeune femme était décédée seize jours plus tard et son corps incinéré.

C'est le père de Yoon qui a remis en cause l'hypothèse de l'étouffement accidentel en découvrant que sa fille disposait d'une assurance vie de près de 140.000 euros. En outre, il se souvenait que sa fille rencontrait des problèmes de mastication et n'aurait pas pu ingérer une bête sans l'avoir découpée auparavant.

Les juges coréens ont suivi ces objections et ont conclu à l'assassinat de Yoon qui aurait été étranglée avec des vêtements légers. Kim continue de se déclarer innocent. Mais il a été condamné à perpétuité.