Le crash-test d'un Boeing diffusé à la télévision

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Mieux vaut être installé à l'arrière de l'appareil pour avoir une chance de survivre lors d'un crash. [YouTube]

Où faut-il s’asseoir pour avoir une chance de survivre dans le crash d’un avion ? C’est la question à laquelle ont voulu répondre la chaîne de télévision britannique Channel 4 et la société de production Dragonfly en organisant le crash-test d’un Boeing 727, dans le désert de Sonara, aux Etats-Unis.

Cette expérience hors du commun a fait l'objet d'un reportage diffusée jeudi 11 octobre sur la télévision britannique. Elle aura coûté plus de 1 million d’euros et nécessité près de quatre ans de préparation. Il s’agissait seulement de la seconde expérience du genre après le crash d’un Boeing 720 en 1984 par la Nasa.

 

Concrètement, les organisateurs ont installé des «crash test dummies», les mannequins utilisés pour les crash tests de voitures, à la place des passagers, dans un avion truffé de caméras. Une fois arrivé à 500 mètres d’altitude, le pilote s’est éjecté de l’appareil, laissant un autre pilote télécommander l’appareil à distance lors des derniers mètres avant son  crash. 

Parmi les principaux enseignements de ce crash-test, les experts ont constaté qu’il valait mieux être installé à l’arrière, en classe économique. Les onze premiers rangs de l’avion, et la totalité des premières classes, ont été littéralement pulvérisées, le nez de l’appareil se détachant de la carlingue.