Ray, "l'enfant des bois" a avoué avoir tout inventé

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Ray, enfant des bois
La photo de "l'enfant des bois" diffusée par la police allemande pour l'aider à l'identifier.[POLICE DE BERLIN / AFP]

Le jeune homme apparu en septembre 2011 dans le centre de Berlin en affirmant avoir vécu cinq ans en forêt, a reconnu "avoir inventé cette histoire", a indiqué vendredi la police berlinoise, qui confirme également que le jeune homme est un Néerlandais de 20 ans

"L'homme a reconnu avoir inventé cette histoire", a annoncé un porte-parole de la police de Berlin, qui a aussé confirmé  que le jeune homme de 20 ans avait quitté peu auparavant son domicile à Hengelo (nord-ouest des Pays-bas). 

Selon la police néerlandaise, sa disparition avait été signalée aux autorités début septembre 2011 par son père et sa belle-mère. "Ils nous avaient dit qu'ils se faisaient du souci", a précisé une porte-parole, précisant que le jeune homme, majeur, était parti sans dire où il allait. 

C'est grâce un appel à témoins lancé par la police allemande que le garçon a pu être identifié. Le jeune homme a été reconnu par une de ses amies de Hengelo, qui acontacté la télévision publique néerlandaise NOS. Le police a ensuite été prévenue. 

Puis, sa belle-mère a reconnu "à 100%" le garçon. 

Pour l'heure, les raison pour lesquelles le jeune homme, surnommé en Allemagne "l'Enfant des bois", avait quitté les Pays-bas n'est pas claire, des témoins évoquant simplement "des problèmes personnels". 

 

Il dit avoir vécu dans la forêt

Le 5 septembre 2011, un jeune homme de 17 ans frappe à la porte de la mairie de Berlin. S'exprimant en anglais, il affirme ne pouvoir donner que sa date de naissance, le 20 juin 1994, et son prénom. Celui qui dit s'appeler "Ray" n'a indiqué ni sa ville d'origine ni son lieu de naissance, ni même son nom de famille.

L'adolescent raconte que c'est suite à la mort de sa mère, dans un accident de voiture alors qu'il n'avait que 12 ans, qu'il prend la route avec son père. Equipés d'une carte, d'une boussole, et d'une tente, ils partent vivre dans les bois. A l'été 2011, "Ray" trouve son père mort et l'enterre dans la forêt. Avant de reprendre la route, seul, et de marcher en direction de la capitale allemande. Il n'a jamais indiqué à la police la zone forestière où il avait vécu et d'où il était parti pour rejoindre Berlin.

 

Des éléments troublants

Mais l'histoire de "l'enfant des bois" comportait quelques zones d'ombre. Par exemple, à son arrivée à la mairie de Berlin, il était propre et ses dents, ses ongles et ses mains n'étaient pas abîmés. Sa tente semblait neuve. Les enquêteurs sont également incapables d'attester tous les propos du jeune homme. Ainsi, concernant son père, "aucun corps qui puisse correspondre n'a été trouvé. Et sur sa mère il n'a donné que de vagues indications" affirme la police.

Autre zone d'ombre : pour quelqu'un qui affirme vivre dans la forêt depuis plusieurs années, le garçon semble très à l'aise avec les téléphones portables et les ordinateurs, souligne Le Point. Il a également très vite su parler allemand, dont il ne connaissait que quelques mots en septembre. "Tout indique qu'il n'a jamais été éloigné très longtemps de la civilisation" affirme un enquêteur.