Lunettes : des prix plus bas pour les revenus modestes

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Le prix des lunettes devra être fixé par les professionels du milieu[STEPHANE DE SAKUTIN / AFP]

Les députés ont voté vendredi soir une mesure visant à encadrer le tarif des lunettes pour les foyers français aux revenus les plus modestes.

 

C’est un fait avéré, les lunettes coûtent cher. Une problématique que le gouvernement tente de résoudre afin d'aider les plus modestes. Un premier élément de réponse a été apporté vendredi à l’Assemblée.

Cette nouvelle mesure vise à étendre aux bénéficiaires de l'ACS (aide au paiement d’une assurance complémentaire de santé), le dispositif d’encadrement des tarifs optiques. Les ressources de ces foyers devront toutefois être inférieures au seuil de pauvreté.

Dans un futur proche, des négociations entre la Caisse d’Assurance Maladie, les opticiens et les représentants des complémentaires de santé devront fixer les tarifs maximums applicables.

Marisol Touraine a averti que si les négociations n’aboutissaient pas, «le gouvernement assumerait ses responsabilités.»

A l’heure actuelle, seuls les bénéficiaires de la couverture médicale universelle (CMU) sont concernés par cet encadrement des tarifs.

 

Touraine exclut le déremboursement des lunettes