Trafic de chiens : la France dans le collimateur

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Reproduction, recherche médicale, agrément : les causes du trafic de chiens sont nombreuses
Reproduction, recherche médicale, agrément : les causes du trafic de chiens sont nombreuses[CC Anders.Bachmann]

Chaque année, des dizaines de milliers de chiens sont volés à leurs propriétaires en France. Un phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur, faisant du trafic de chiens l’un des plus importants trafics existants, après ceux des armes et de la drogue.

Copyright @ Wamiz.com Tous droits réservés

 

Qu’ils soient de race, ou croisés, tous les chiens intéressent les voleurs, même si ceux-ci jettent le plus souvent leur dévolu sur des races à la mode, comme les Chihuahuas, les Carlins ou les Bouledogues français.

Ces chiens sont souvent revendus à des particuliers ignorant tout de l’origine de ces animaux qu’ils achètent en toute bonne foi. Certains sont moins chanceux, et sont envoyés dans des pays de l’Est de l’Europe pour devenir des chiens reproducteurs dans des élevages.

Les portées issues de ces chiens sont ensuite souvent envoyées en France, où elles sont vendues à des animaleries ou des particuliers.

D’autres sont volés pour être vendus à des laboratoires réalisant des expérimentations sur les animaux, ou envoyés dans des pays où sont organisés des combats de molossoïdes...

Il arrive aussi que des rançons soient réclamées à des maîtres dévastés...

En 2001, rien qu’en France, c'étaient ainsi 60 000 chiens qui auraient été victimes de ce trafic, indiquait alors un rapport d’information déposé à l’Assemblé nationale.  

Certaines régions du pays sont plus frappées que d’autres par ce fléau, comme les Hautes-Pyrénées, le Gers, l’Ariège, la Haute-Garonne, ou encore la Haute-Savoie, des départements actuellement placées en alerte rouge.

"Une technique très rodée"

"Deux de mes chiens ont disparu à un an d'intervalle : un Beagle prénommé Diaulle en mars 2012 sur le village de Cannelle d'Orcinu. Il était identifié avec une puce. Et un chien adopté qui nous avait été confié par un couple qui l'avait trouvé attaché à un arbre. Lui n'était pas encore identifié, nous l'avions surnommé Vagabondu. Il a disparu en l'espace d'une demi-heure sur la plaine de Peri, et l'autre en moins 10 minutes. Donc je pense que la personne a une technique très rodée et un véhicule", confie Amiciza (...)

 

Lire la suite sur 

 

Koshka le chat et le soldat : à la vie, à la mort

A dix ans, il sauve un chat victime de jets de canettes

Waddy est-il le plus vieux chat du monde ?