Le mercaptan, ce gaz nauséabond, est-il dangereux ?

Par Direct Matin avec AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
[MYCHELE DANIAU / AFP]

Un dégagement de gaz d'une entreprise chimique de Rouen incommodait mardi à l'aube les populations de Haute-Normandie et d'Ile-de-France. Le gaz en question, le mercaptan, serait non toxique. Mais que sait-on vraiment sur ce gaz ?

Le mercaptan est bien connu des chimistes. Eux l'appellent méthanethiol.Son odeur plutôt nauséabonde à un grand avantage au quotidien. Il "parfume" le gaz de ville, inodore, afin de repérer les fuites et prévenir ainsi les accidents.

Il est produit à l'état naturel lorsque des matières organiques se décomposent… dans des marais ou des égouts. C'est cette décomposition qui lui donne cette odeur si caractéristique à la limite de la putréfaction. Une odeur suffisamment puissante pour incommoder quiconque en temps normal pour prévenir les accidents de gaz, et ce mardi matin incommoder les populations de Haute-Normandie et d'Ile-de-France.

 

Officiellement toxique

Si ce n'est que le mercaptan est un produit classé officiellement comme "toxique par inhalation" et "dangereux pour l'environnement".

L'INRS rapporte d'ailleurs des cas d'intoxication aiguë chez des travailleurs directement exposés à son inhalation. Pour les cas les plus graves, cela se traduit par une irritation pulmonaire, des nausées, des vomissements et diarrhées, voire des troubles de conscience et de la respiration pour les plus graves.

A faible concentration, ce que le ministère de l'Intérieur soutient ce mardi, les manifestations chroniques sont essentiellement l'irritation des yeux, des muqueuses respiratoires et de la peau.

 

Et aussi sur DirectMatin.fr :

Le match Rouen-OM reporté à cause de la fuite de gaz