Les députés PS renoncent à l'amendement PMA

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Les députés PS renoncent à déposer un amendement sur la PMA
Les députés PS renoncent à déposer un amendement sur la PMA[JOEL SAGET / AFP]

Le bruit se faisait de plus en plus insistant depuis lundi. De fait, les députés socialistes renoncent à déposer un amendement visant à autoriser le recours à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples lesbiens dans le cadre du projet de loi sur le "mariage pour tous".

C'est Olivier Faure, député socialise de Seine-et-Marne, qui l'a annoncé en fin de matinée. Le groupe parlementaire renonce finalement à déposer "l'amendement PMA" dans le cadre de la loi sur le "mariage pour tous". Mais les élus n'abandonnent pas pour autant cette disposition qui sera de nouveau mise sur la table lorsque sera examiné un futur projet de loi sur la famille.

La PMA réservée aux couples lesbiens ne figurait ni dans les propositions du programme électoral de François Hollande, ni dans le projet de loi validé au conseil des ministres. Or, il s'agit d'une mesure controversée, qui a suscité des divisions jusque dans le camp socialistes, 27 députés PS ayant refusé de se voir associés à cet amendement. Dès lundi, la ministre déléguée à la Famille Dominique Bertinotti, avait laissé entendre que l'amendement pourrait être abandonné.

Du côté des opposants au mariage pour tous et à la PMA, on considère en outre qu'elle ouvre la voie à la gestation pour autrui (GPA) pour les couples gays masculins au nom du principe d'égalité.

En adoptant cette mesure quatre jours avant la "Manif pour tous" qui réunira dimanche les opposants au mariage gay dans les rues de Paris, on peut voir dans ce retrait une tentative d'apaisement du débat. 

Harlem Désir, le Premier secrétaire du Parti Socialiste, a fait savoir hier que la PMA demeurait une priorité et qu'elle devait entrer en vigueur dès 2013. Un nouveau round de débats est donc à prévoir lors de la discussion prévue sur le futur projet de loi sur la famille.

 

Et aussi sur DirectMatin.fr

PMA : l'Inter-LGBT "très déçue"

Sondage : Les Français favorables au mariage gay, mais hostiles à l'adoption

Louis Aliot : Le FN affiche une opposition historique au mariage gay

Mariage gay : une majorité de Français favorable au référendum