Bac de Marseille : 30 policiers suspendus au total

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Un policier devant les bâtiments de la Bac de Marseille.[BORIS HORVAT / AFP]
Un policier devant les bâtiments de la Bac de Marseille.[BORIS HORVAT / AFP]

Dix-huit nouveaux policiers ont été suspendus dans l'enquête impliquant des membres de la BAC de jour du nord de Marseille, portant à 30 les suspensions dans ce service après les douze prononcées vendredi, a-t-on appris de source proche du dossier confirmant une information du figaro.fr.

L'enquête qui agite la BAC jour du nord de Marseille vient de connaître un nouveau rebondissement avec la suspension de 18 policiers supplémentaires, ce qui porte le total à 30 fonctionnaires suspendus.

Selon une information de la Provence, les 18 policiers ont été suspendus samedi et ont tous déjà été entendus par les enquêteurs hors du régime de la garde à vue sous le statut de témoin.

D'après une source policière, tous "pourraient être rapidement auditionnés" par les juges d'instruction en charge du dossier.

Comme les douze policiers mis en examen vendredi, ces 18 membres de la BAC Nord de Marseille sont soupçonnés d'avoir volé et extorqué de l'argent et de la drogue à des dealers.

 

Sept policiers déjà en prison

Dans cette affaire, sept policiers ont déjà été écroués et cinq autres placés sous contrôle judiciaire, après leur mise en examen vendredi soir.

Dans la foulée, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, avait annoncé qu'il suspendait de leurs fonctions ces 12 fonctionnaires et prononcé la dissolution de l'équipe de jour de la BAC Nord à laquelle ils appartiennent.

Des effectifs de la Bac sud et de la Bac centre de Marseille assurent pour l'instant l'intérim dans les quartiers nord de la ville.