Cambriolages d’été : comment les éviter ?

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Un panneau indiquant qu'un dispositif de vigilance aux cambriolages est en place. [JEROME MARS/JDD/SIPA]

L’heure du grand départ en vacances a sonné pour certains et ne devrait plus tarder pour d’autres.

L’occasion de se détendre, de se dépayser, mais aussi d’avoir parfois une très mauvaise surprise en rentrant : celle de découvrir son logement cambriolé. Pour réduire la probabilité d’un tel scénario, quelques précautions s’imposent.

Mettre ses trésors à l’abri

L’essentiel est de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Les objets de valeur facilement transportables doivent être placés en lieu sûr, à la banque. Pour les autres «trésors», trouver une cachette habile est conseillé. On évitera la chambre et la salle de bains, visitées en priorité par les cambrioleurs.

Tromper les curieux

Si l’absence est courte, la meilleure technique consiste à placer une radio allumée près de la porte d’entrée, afin de faire croire à une présence. Pour une durée plus longue, l’installation de lampes à minuterie aléatoire permet de simuler efficacement une présence à la maison.

Rester discret

Nul besoin de crier sur tous les toits que l’on est absent de son domicile. Mentionner son absence prolongée, photos à l’appui, sur les réseaux sociaux, est une habitude à proscrire. Le fait de laisser ses volets fermés est également un message trop évident envoyé aux malfrats.

Eviter les coups d’œil faciles

Il suffit pour cela de ranger dans la maison les poubelles, les escabeaux ou les échelles qui pourraient faciliter de l’extérieur l’ascension des cambrioleurs vers les fenêtres donnant sur la rue.

Compter sur les voisins

Pour compléter le dispositif «faire-semblant-d’être-encore-présent-chez-soi», rien de tel qu’un gentil voisin. Ce dernier pourra passer pour vérifier que tout est en ordre. En récupérant le courrier avant qu’il ne déborde de la boîte aux lettres, il empêchera les malfaiteurs de savoir que la maison est inoccupée.

Sécuriser les accès

Pour augmenter la sécurité de l’habitation, un professionnel peut être appelé. Après diagnostic, celui-ci pourra installer dans la maison alarmes, por¬tes blindées ou volets renforcés selon la vulnérabilité des points d’accès.

Laisser faire la police

Dernière carte à abattre, souvent la plus dissuasive, celle des forces de l’ordre et de leur «Opération tranquillité vacances». Sur demande, les services de police ou de gendarmerie surveillent les domiciles ou les commerces des personnes parties, lors de leurs patrouilles quotidiennes.

Lire aussi

La check-list de vos vacances