90 millions d'euros en plus pour la rentrée scolaire

Par AFP, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Le ministre de l'Education, Vincent Peillon en visite dans une école.[FRED DUFOUR / AFP]

L'Education s'est vue attribuer 89,5 millions d'euros de crédits supplémentaires pour financer les recrutements prévus à la rentrée 2012, selon le collectif budgétaire dont l'AFP a obtenu une copie mercredi.

Cette enveloppe va permettre de financer notamment des mesures déjà annoncées comme les 1.000 postes de professeurs dans le primaire pour "atténuer les tensions constatées", 500 assistants de prévention et de sécurité "pour renforcer la présence d'adultes dans les établissements", ainsi que "des aménagements de service" pour les professeurs débutants du premier et second degré.

Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, avait annoncé le 26 juin qu'à la prochaine rentrée les professeurs débutants du secondaire enseigneraient 15 heures par semaine au lieu de 18, ce qui leur permettrait de se former une journée par semaine lors de leur première année d'exercice, après la suppression de leur formation par le précédent gouvernement.

Les crédits supplémentaires octroyés dans la Loi de finances rectificative concernent aussi le recrutement de 50 professeurs pour l'enseignement technique agricole, 100 conseillers principaux d'éducation, 2.000 assistants d'éducation, 1.500 auxiliaires de vie scolaire pour accompagner les élèves handicapés et 12.000 contrats uniques d'insertion dans les établissements "palliant les suppressions prévues dans la précédente loi de finances".

Ces recrutements interviennent alors que le précédent gouvernement avait prévu 14.000 suppressions de postes à la rentrée 2012 à l'Education nationale, dont 5.700 pour le primaire.

François Hollande, qui a érigé l'éducation en priorité, a prévu de créer 60.000 postes dans ce secteur sur l'ensemble de son quinquennat.