Phrases cultes et perles : Thierry Roland dans le texte

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Thierry Roland
Thierry Roland en mai 2002 au Stade de France[JOEL SAGET / AFP]

Depuis longtemps, la popularité de Thierry Roland, disparu à l'âge de 74 ans avait dépassé la seule sphère du football. Prototype du « bon client », il était l’invité régulier des plateaux télé et avait son rond de serviette aux Grosses Têtes sur RTL (qui lui consacre une émission spéciale samedi à 16H00).

Il faut dire que l’homme – au-delà de son rire inimitable et communicatif – avait le don des phrases cultes. Quitte à friser parfois le dérapage. Florilège.

 
" Monsieur Foote, vous êtes un salaud !" : il conteste l’arbitre en direct sur Antenne 2 en 1976 à l’occasion de France-Bulgarie
 
" Il n’y a rien qui ne ressemble plus à un Coréen qu’un autre Coréen. D’autant plus qu’ils mesurent tous 1m70! ". Lors du match Corée du Sud-France, avant la Coupe du Monde 2002.
 
" Je crois qu'après avoir vu ça, on peut mourir tranquille ! Enfin, le plus tard possible. Ah ! c'est superbe ! Quel pied ! Oh putain !", après la victoire des Bleus à la coupe du Monde en 1998.
 
" Il se bat Vieira, contre ses cousins ". France-Sénégal, Coupe du Monde 2002.
 
" Ah lui, ce n’est pas un vrai blond ". France-Uruguay Coupe du Monde 2002. La fausse blonde était l’attaquant uruguayen Dario Sylva.
 
" Il y a deux Lee sur le terrain, on va pouvoir faire une chambre! ". France-Corée du Sud. Avant la Coupe du Monde 2002.
 
" Pour les Marocains, le Couscous est cuit! " Maroc-France, victoire des Bleus 5 à 0…
 
" Ca sent le pâté pour les Autrichiens ", en 2008 à l’occasion du match Autriche-Pologne.
 
"J'ai bien l'impression que les mouches ont changé d'âne", en 2001 lors du match PSG-La Corogne, lorsque les Espagnols dépassent les Parisiens qui avaient mené 3-0
 
" Il faudrait que ça se débride " Croatie-Japon.
 
" Si j'avais autant de billets de 50 euros, qu'il y a de footballeurs qui sont allés aux putes, je vous assure je serais très riche ". Interview en 2001
 
" Les limites des capacités humaines sont ce qu'elles sont mais là j'irais bien aux toilettes ". En direct, pendant la coupe du monde de 2002