La maladie de Creutzfeldt-Jakob de retour

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Cheptel bovin qui a été abattu en 2001 après la découverte d'un cas de vache folle dans le troupeau, suivant le principe de précaution.[MYCHELE DANIAU / AFP]

Les autorités sanitaires françaises n’en avaient plus entendu parler depuis trois ans. La maladie de Creutzfeldt-Jakob vient de refaire surface en France avec un nouveau cas.

Il s’agit du 26è cas depuis la crise sanitaire de 1996 qui avait vu se multiplier les cas de cette forme humaine du syndrome dit de la vache folle. Ce syndrome également appelé encéphalopathie spongiforme bovine avait causé une importante épizootie au Royaume-Uni, soumettant le pays à un embargo et à l’abattage massif des cheptels bovins.

Le réseau national de surveillance de la maladie a indiqué que sur les 26 cas recensés en France, seul le dernier n’est pas décédé. Les premiers symptômes de la maladie sont d’abord neurologiques avec des formes de dépression voire de schizophrénie. Cette maladie provient de la nourriture de viande comme la cervelle de bovins contaminée par la maladie de la vache folle. Les scientifiques ont mis en cause la présence de farines animales dans l’alimentation des bovins pour expliquer le développement de la maladie.

La Grande-Bretagne a recensé près de 176 cas de malades humains depuis 1996.