Digital Village surfe sur la vague du coworking

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Les graphistes Romain Arnol (à g.) et Pierre Gombaud (à d.) à Digital Village. [Digital Village]

Les travailleurs indépendants sont de plus en plus nombreux à se regrouper, donnant naissance à un nouveau phénomène : le coworking. Digital Village est l’un des pionniers de cette tendance. 

Relativement récent en France et en Europe, le concept du coworking est né il y a cinq ans sur la côte ouest américaine, à San Francisco. Il s’est développé en parallèle avec l’explosion du secteur des nouvelles technologies, qui compte une proportion importante d'indépendants.

On compterait déja plus de 2500 espaces de coworking dans le monde, dont plusieurs dizaines en France. Un nombre amené à exploser rapidement. 

Après avoir ouvert un premier site à Paris en 2011, Digital Village vient ainsi d’investir un second espace à Roissy-en-Brie. «L’idée, au départ, c’était de regrouper des personnes dans un même lieu, de travailler ensemble, explique Romain Arnol, graphiste et artiste. Nous sommes pour le moment une dizaine, tous en free-lance dans le secteur du digital. Chacun a sa spécialité, moi par exemple je fais de la création. Cela constitue un atout, puisque quand on travaille sur des projets Web de grande ampleur, on a besoin de plusieurs types de savoir-faire».

Des réseaux mis en commun

S’ils travaillent chacun sur leurs projets personnels, les résidents de Digital Village pratiquent l’entraide. Un atout d’autant plus important qu’il n’est pas toujours facile de trouver des opportunités lorsqu’on travaille seul. «Le fait de bosser ensemble permet de s’aider à trouver des contrats, précise Romain Arnol. Et on peut aiguiller les clients vers quelqu’un du groupe. Et quand on a des gens autour de nous, ça peut permettre d’échanger des savoirs. On peut aussi mutualiser certaines tâches, notamment lorsqu’il s’agit de s’occuper de l’aspect administratif ou d’acheter du matériel. Et puis, on travaille dans une meilleure ambiance ».

A Roissy-en-Brie, les résidents ont accès à un espace moderne et lumineux de 650 m2, offrant tout le confort de travail d’une entreprise… sans les inconvénients. Car si chacun se donne à 100% pour mener à bien ses projets, on vient quand on veut, et personne ne vous reprochera d’arriver à midi. Un avantage dont profitent par exemple les jeunes papas, qui peuvent quitter leur domicile, dont l’ambiance n’est pas propice au travail, sans avoir à se plier à des horaires contraignants.  

L’aspect financier constitue un autre atout de taille. Alors que le prix des bureaux peut parfois s’avérer prohibitif, Digital Village propose un forfait de 250 euros par mois pour un bureau simple. Une somme relativement modeste, qui correspond à peu près à ce que peut gagner un freelance en une journée de travail.  Et vite rentabilisée, puisque l’on profite des réseaux de la communauté. A mi-chemin entre le travail en solo et l’entreprise, le coworking a de beaux jours devant lui.