Patrick Timsit : "Stars 80 n'est pas un karaoké géant"

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Patrick Timsit, avec l'équipe du film Stars 80.
Patrick Timsit, avec l'équipe du film Stars 80.[FRANCOIS GUILLOT / AFP]

Jazz manouche, pop, classique… Patrick Timsit, actuellement au Théâtre Antoine dans Les derniers jours de Stefan Zweig, fait dans l’éclectisme côté musique.

Pour les besoins du film Stars 80, joué en duo avec Richard Anconina, il s’improvise producteur des anciennes gloires musicales des années 1980, entouré des véritables protagonistes de cette époque. Une comédie à l’énergie et l’optimisme communicatifs, tirée d’une histoire vraie, et pour laquelle les chanteurs ont su jouer avec leur image.

 

Qu’est-ce qui vous a poussé à entrer dans l’aventure ? 

C’est avant tout le scénario. Il y a une vraie histoire, celle de deux producteurs, qui existent réellement, et qui sont prêts à tout pour tenter un coup de poker, ou disparaître. Cette histoire rencontre un univers musical, celui des années 1980, qui ne fait cependant pas tout le film. Je ne serais pas venu s’il s’agissait juste d’un karaoké sur grand écran.

 

Comment les chanteurs ont-ils vécu le tournage ? 

Ils savent parfaitement qu’ils jouent non pas leur rôle, mais leur personnage, celui qui est resté dans l’imaginaire du public, pas ce qu’ils sont réellement. Jean-Luc Lahaye, par exemple, s’en donne à cœur joie avec son image de play-boy dragueur et narcissique. Peter & Sloane, de leur côté, s’amusent à se disputer en permanence. Mais ils ont eu l’intelligence de le faire sérieusement. Ce sont de vrais artistes, ils ont appris leur rôle avec un coach. Et la plupart avaient un sacré trac au moment des prises !

 

Et l’ambiance sur le plateau ?

On avait l’impression d’être une véri­table troupe. Et bien entendu, on avait droit à des «bœufs» tous les soirs. On jouait, on chantait… La musique fait partie de leur vie, même pour ceux qui ont changé de métier après le succès. Ils restent avant tout des musiciens. J’espère, en tout cas, que l’insouciance et la bonne humeur du tournage vont transparaître pour les spectateurs. 

 

Ce film s’adresse-t-il à une génération en particulier ?

Non, au contraire. J’ai été très impressionné, lors des avant-premières, de constater que les jeunes connaissaient par cœur les chansons. Ces artistes sont rentrés dans l’imaginaire collectif. 

Stars 80, de Frédéric Forestier et Thomas Langmann, avec Patrick Timsit et Richard Anconina. En salles.

 

La bande annonce du film