Comment la culture manga a envahi Paris

Par Direct Matin, publié le
GooglePlus Facebook Twitter Pinterest Linkedin Commentez cet article Envoyez le par mail Imprimez le
Des fans de mangas.
Des fans de mangas.[©paris manga]

Des librairies spécialisées, des cafés-livres dédiés, des expositions brassant des milliers de visiteurs… le manga et la culture japonaise se sont fait une place de choix dans les quartiers de la capitale.

L’ouverture samedi du Paris Manga & Sci-Fi Show à la Porte de Versailles (15e), qui attend 80 000 visiteurs, démontre que le phénomène ne s’essouffle pas.

"La France est devenue en moins de vingt ans le deuxième pays le plus consommateur de mangas au monde derrière le Japon", explique Laurent Tanguy, organisateur de ce salon semestriel qui tient sa 14e édition où karaoké, cosplay (déguisement en héros de manga), jeux vidéo et dessins animés auront toute leur place parmi les 240 exposants.

"Il y a sept ans, on voyait environ 5 000 visiteurs sur un tel événement, c’était essentiellement des fans, aujourd’hui le public s’est élargi et des familles entières avec des parents très curieux viennent sur nos manifestations", analyse Laurent Tanguy.

A tel point que les auteurs de mangas les plus célèbres n’hésitent plus à venir rencontrer leur public français lors de ce type de salons où ils enchaînent les dédicaces, à l’instar des auteurs de BD à Angoulême.

 

Plus de 1 500 nouveautés par an

Plus jeune, ce salon espère rivaliser avec l’autre grand-messe dans ce domaine, la Japan Expo et ses 200 000 visiteurs.

Un événement annuel très attendu par les éditeurs français pour présenter leurs nouveautés. «Aujourd’hui, la part de marché du manga en France représente 40 % du marché de la bande dessinée», explique-t-on à l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD). L’an passé, 1 520 nouveaux mangas ont été édités à des milliers d’exemplaires en France, soit 29 sorties par semaine.

www.parismanga.fr